fbpx
Illustration d'une chèvre

Adopter une chèvre : Tout ce qu’il faut savoir

Vous avez envie d’adopter une chèvre ? A la campagne, de plus en plus de personnes craquent pour cette dernière. Et pour cause, la chèvre est un animal très agréable à vivre et très sociable. En plus, d’être un animal de compagnie original, une chèvre pourra vous aider dans l’entretien de votre jardin. On vous dit tout sur ce qu’il faut savoir avant d’adopter une chèvre !

 

 

  • La chèvre, un animal sociable

adopter une chevreLa chèvre est un animal sociable. Une chèvre peut facilement s’entendre avec d’autres chèvres, mais pas seulement. Grâce à son tempérament plutôtpacifique, la chèvre peut très bien vivre dans le même enclos qu’une oie, qu’un chien ou bien qu’un cheval. Finalement, tous les animaux sont susceptibles d’être ses amis.

De ce fait, la chèvre est comme le mouton, elle n’apprécie pas la solitude. Si vous prévoyez d’adopter une chèvre, prévoyez d’en adopter deux si aucun animal ne peut être avec elle dans son enclos. En effet, la chèvre a besoin d’interaction pour être pleinement heureuse.

 

 

 

  • Son environnement

Si vous souhaitez adopter des chèvres, il faut s’assurer d’avoir beaucoup d’espace. En effet, la chèvre est un animal énergique, il lui faut donc un terrain suffisamment grand pour pouvoir se dépenser et brouter comme elle le souhaite. Il est recommandé d’avoir minimum 100 m² par chèvre.

Le terrain destiné aux chèvres doit être généreux en herbe et que cela ne soit pas que de la terre ou des cailloux pour qu’elles puissent brouter aisément. Pour assurer leur sécurité, il est nécessaire de clôturer le terrain pour éviter qu’elles ne s’échappent avec des clôtures d’au minimum 1,20m de hauteur. Effectivement, les chèvres sont assez habiles pour sauter au-dessus des grillages.

Même si la chèvre est un animal énergique, elle a également besoin d’un abris pour s’abriter, manger ou bien dormir. Les chèvres apprécieront notamment une litière avec de la paille à changer toutes les 3 semaines pour assurer sa propreté.

Pour que vos chèvres soient totalement heureuses, n’hésitez pas à installer des jeux comme des pneus pouvant servir de perchoir ou même un parcours perché car elles adorent jouer !

 

  • Son alimentation

 

L’alimentation de la chèvre est composée essentiellement d’herbe. La chèvre ne sélectionne pas sa nourriture, elle peut donc brouter tout ce qu’il se trouve dans votre jardin : herbe, mauvaises herbes, arbres, arbustes et mêmes les plantes épineuses. Faites donc bien attention à ce que vous lui laisser à sa disposition car elle pourra être plus efficace que votre tondeuse. Les chèvres sont très gourmandes. En plus des feuilles de chêne, noisetier ou d’acacia, elles raffolent de fruits frais sans les noyaux mais aussi de pain sec.

Même si les chèvres peuvent se nourrir seules, lorsque vient l’hiver, il peut être nécessaire de compléter leur ration. En effet, lorsque l’herbe n’est plus aussi abondante, il est important de leur donner du foin, des céréales ou bien des mélanges complets de matières premières pour combler l’ensemble de leurs besoins nutritionnels.

Enfin, la chèvre a besoin d’eau fraîche à volonté car elle peut boire jusqu’à 10 litres d’eau par jour en cas de fortes chaleur !

 

  • Quelle race choisir ?

 

adopter une chevreIl existe plus de 200 races de chèvre dans le monde. Cependant, chaque race possède sa spécialité : le lait, la laine ou bien la viande. Si vous souhaitez une chèvre en tant qu’animal domestique, le choix de la race dépendra entièrement de votre coup de cœur. Pour faciliter votre choix, vous pouvez quand même vous renseigner sur les races de chèvres les plus sociables et faciles à élever.

Il existe notamment la race de chèvre naine. La chèvre naine est une des races de chèvres les plus faciles à élever. Elle a des besoins identiques en termes d’alimentation avec des quantités moindres et a besoin de moins d’espace que les chèvres classiques. Cette race a pour avantage d’être plus proche de l’homme. Elle est plus sociable et moins craintive.

Concernant l’âge de votre chèvre, vous pouvez l’adopter à partir de 4 mois. Avant cette période, les chevreaux ne sont pas sevrés entièrement ce qui pourraient entraîner des troubles du comportement et de la santé de votre chèvre.

Pour faire votre choix, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un élevage qui saura répondre à toutes vos questions.

 

Conclusion

 

Avant d’adopter une chèvre, soyez conscients qu’accueillir cet animal chez vous est un engagement sur le long terme. En effet, elles vivent de 15 à 18 ans surtout lorsqu’elles sont bien traitées. Au niveau législatif, la chèvre devra être déclaré auprès de l’Etablissement départemental de l’élevage et devra porter une boucle sur son oreille pendant les six premiers mois d’élevage. Alors, prêts à adopter une chèvre ?

Allez viens ma cocotte !
Où nous trouver ?
Le Pré du clocher