fbpx

La dinde et le dindon : Le couple méconnu de la basse-cour

La dinde et le dindon sont deux volailles originaires d’Inde, et sont surtout connues pour leur chair. L’introduction de ces animaux en Europe date du début du XVIe siècle après sa découverte aux Etats-Unis. Cependant, ces oiseaux de basse-cour ont d’autres particularités que peu connaissent. Qui sont-ils réellement ? Nous allons tout vous expliquer sur ce couple méconnu de la basse-cour !

 

 

  • Présentation de la dinde et du dindon

un dindon dans un jardinLe dindon est une volaille de grande taille. En effet, sa taille peut aller jusqu’à 1m30 et son poids, jusqu’à une quinzaine de kilos. Sa particularité est d’avoir une pendeloque charnue molle et rouge sur le front ainsi qu’une tête et un cou sans plume. Le dindon est imposant notamment par ses longues plumes disposées en forme d’éventail. La dinde est moins impressionnante que le mâle car sa taille et ses excroissances charnues sont plus petites. De plus, les plumes de la dinde sont moins noires.

La dinde et le dindon sont moins sociables que la poule. En effet, le dindon est un animal qui aime être entouré des siens mais qui se montre plutôt agressif avec les autres espèces. Mais pour l’éleveur, ce sont des oiseaux agréables à élever. Ces derniers peuvent vivre jusqu’à 13 ans.

 

Ces animaux doivent être élevés de préférence au moins avec un couple. En effet, seul, un dindon risquerait de s’ennuyer et de déprimer. Les mâles peuvent être assez bruyants, notamment lors de la saison des amours où ils poussent leur cri, le gloussement. Il est donc recommandé d’en parler avec vos voisins avant de se procurer ces volailles.

 

 

  • Leur environnement

Comme nous l’avons dit précédemment, la dinde et le dindon sont des animaux peu sociables avec les autres espèces. De ce fait, il est préférable de leur consacrer un enclos seulement pour eux sinon cela pourrait les stresser et potentiellement les blesser. En effet, ce sont des oiseaux plutôt batailleurs notamment le mâle, qui ne craint pas le conflit.

Pour s’épanouir pleinement, la dinde et le dindon ont besoin d’espace, au moins 8m² par animal. Un grand enclos est donc préférable avec des arbres pouvant leur servir de perchoir et de dortoir. L’enclos devra être sécurisé par une grillage ou une clôture afin de les protéger d’attaque de potentiels prédateurs comme le renard.

 

Ces deux oiseaux de basse-cour craignent l’humidité et le froid, il est donc nécessaire de leur mettre à disposition un abri sec pour se protéger des intempéries et être au chaud. Pour qu’ils soient à l’aise, il faut compter au moins 1m² par animal. Vous pouvez agrémenter cet abris de paille au sol pour conserver la chaleur et isoler de l’humidité.

 

 

  • Leur alimentation

 

Les dindes et les dindons sont omnivores. En effet, ils aiment picorer le sol pour trouver des graines, des insectes, des herbes ou bien même des petits invertébrés comme des vers de terre. L’avantage est qu’ils creusent moins le sol que les poules.

Ces oiseaux de basse-cour sont également très friands de plantes à feuilles épaisses et rugueuses comme celles de la rhubarbe, du topinambour, de l’ortie. Ils adorent également les baies et les petits fruits comme les myrtilles, les groseilles, les framboises, les fraises et les prunes. En bref, les dindes et les dindons sont de véritables alliés pour désherber naturellement et avec efficacité un terrain en friche.

 

Pour répondre à l’ensemble de leurs besoins nutritionnels, vous pourrez également leur donner des restes de légumes (salade, carotte, maïs, tomate, courgette, avocat) pour compléter leur apport en vitamines ainsi que des céréales. En complément, notamment en hiver, vous pourrez leur donner des vers de farine séchés pour les protéines et des coquilles d’huitres pour l’apport en calcium. Ce dernier aidera notamment les femelles pour pondre des œufs avec une coque rigide. Désormais, il existe des aliments complets pour combler leurs besoins d’un seul geste.

 

Comme pour les poules, les dindes et les dindons devront avoir de l’eau fraîche à volonté changée quotidiennement pour éviter la prolifération de bactéries dans l’eau stagnante.

 

 

  • La reproduction du dindon et de la dinde

 

photo portrait dune dindeLa période de reproduction du dindon et de la dinde est au début du printemps. Durant la saison des amours, le dindon parade en gloussant et en étalant fièrement les plumes de sa queue. Le dindon peut s’accoupler avec plusieurs femelles, environ 7 à 8 dindes.

Les dindes sont de bonnes couveuses, elles pondent environ une dizaine d’œufs à chaque ponte et peuvent faire jusqu’à deux pontes par an. Durant cette période, les dindes pondront les œufs dans leur abri et se mettront à les couver. Elles auront besoin de tranquillité pour éviter toute source de stress. L’éclosion des œufs se fait au bout de 28 à 30 jours pour laisser place à de petits dindonneaux. Ces petits sont très fragiles à la naissance mais deviennent adultes à partir de 7 mois.

 

 

  • La santé de la dinde et du dindon

 

Les dindes et les dindons ont une santé assez sensible. Ils craignent l’humidité et les courants d’air qui peuvent les causer des maladies aux articulations. Comme la majorité des animaux de basse-cour, les dindes et les dindons peuvent être victimes de parasites si l’hygiène de l’enclos n’est pas rigoureuse. Ces derniers peuvent entraîner des troubles intestinaux, des problèmes oculaires et de l’apathie.

Cependant, ce sont surtout les dindonneaux qui sont très fragiles. Notamment vers leurs 2 mois où ils peuvent subir une crise de croissance brutale appelée « crise du rouge » qui peut leur être fatale. Il faut donc les préserver en leur donnant une alimentation variée et équilibrée.

 

 

Conclusion

 

Vous l’aurez donc compris, élever des dindes et des dindons ne s’improvise pas. Si vous souhaitez élever ces oiseaux de basse-cour et que votre terrain le permet, renseignez-vous auprès des professionnels comme des éleveurs et/ou des vétérinaires agricoles qui pourront vous donner des conseils pour le débuter de la meilleure des manières !

Allez viens ma cocotte !
Où nous trouver ?
Le Pré du clocher