illustration de faisan

Tout savoir sur le faisan

Le faisan est un gallinacé faisant partie de la famille des oiseaux. Bien que le faisan soit davantage connu pour sa chair en tant que « gibier », il est tout à fait possible d’élever des faisans comme oiseaux d’ornement. Le faisan est originaire d’Asie, et possède 34 sous-espèces. Le faisan est connu pour son plumage exceptionnel et possède une durée moyenne de vie de 20 ans. Vous êtes intéressé par l’élevage de faisan ? Découvrons ensemble tout ce qu’il faut savoir sur le faisan avant de se lancer !

 

 

  • Qui est le faisan ?

Comme nous vous le disions en introduction, le faisan possède plusieurs sous-espèces. En effet, le nom « faisan » est le nom courant de la famille des Phasianinae, plusieurs espèces d’oiseaux originaires d’Asie.

Un faisan qui se promène

Au sein de celle-ci, on retrouve notamment les cailles ou les perdrix par exemple.

 

Le faisan le plus connu et répandu est le Faisan de Colchide, aussi appelé faisan à collier ou faisan commun. Effectivement, ce dernier, de la taille d’une poule, est chassé pour sa chair. Il y a également d’autres races qui sont réputées comme le faisan doré ou bien le faisan argenté.

 

Qu’importe les espèces, on retrouve plusieurs caractéristiques communes chez les faisans. Tout d’abord, le mâle adulte est plus grand que la femelle, la faisane. En effet, le faisan mesure 90 cm de longueur en moyenne, queue comprise alors que la faisane ne fait que 50cm maximum. L’autre différence entre le mâle et la femelle est la couleur du plumage. Le faisan est très coloré alors que la faisane possède un plumage plus fade et plus commun que le mâle. Même si le faisan est une poule sauvage, il est tout à fait possible de l’élever en volière.

 

 

  • L’environnement du faisan

A l’état sauvage, le faisan vit dans les zones rurales, agricoles et les lisières de bois en plaine ou en montagne. Cependant, il arrive que certains faisans élisent domicile dans des grands jardins isolés ou bien au sein de massifs d’arbustes.

 

Si vous souhaitez élever des faisans chez vous, la première chose à faire est de demander une autorisation à la préfecture. Le faisan étant un gibier, son élevage est réglementé. Une fois que cela est fait, vous pouvez installer une volière pour accueillir des faisans. Faites-en sorte d’avoir plus de femelles que de mâles. En effet, l’inverse pourrait provoquer des bagarres entre les oiseaux. La volière doit être adaptée au nombre d’animaux que vous avez. Par exemple, pour 1 faisan et 4 faisanes, une volière d’environ 25/30 m² fera l’affaire.

 

La volière devra être composée d’un grillage souple pour empêcher les blessures en cas d’envol soudain. A l’intérieur de la volière, il y a du matériel indispensable à installer comme une mangeoire abritée sous un panneau ou une tôle inclinée, un abreuvoir, un ou plusieurs perchoirs. Le faisan aime se percher mais il se protège aussi de l’humidité. A l’inverse d’un poulailler, il n’est pas indispensable de mettre un nichoir. En effet, la faisane a tendance à pondre à n’importe quel endroit de la volière.

 

Au sein de votre volière, n’hésitez pas à observer le comportement de vos oiseaux et en particulier s’il n’y a pas de picage. Le picage est un comportement qui conduit les oiseaux à s’arracher mutuellement les plumes lors de leur pousse. Cette attitude provoque des saignements et dans les cas les plus extrêmes, cela peut entrainer la mort. Ainsi, pour éviter que les oiseaux se piquent entre eux, il est nécessaire de prévenir les causes du picage. Les causes sont multiples : manque de nourriture ou nourriture carencée, surpeuplement, etc…

 

 

  • L’alimentation du faisan

Faisan devant une mangeoire de céréales

Le faisan est un omnivore qui change d’habitudes alimentaires au fur et à mesure de sa croissance. Quand le faisan est jeune, il mange tout ce qu’il trouve sur le sol. Ainsi, cela peut être diverses choses comme des vers, des mollusques, des larves ou bien des insectes. En effet, les jeunes faisans ont besoin de protéines pour avoir une bonne croissance. C’est à partir de 5 ou 6 semaines que le faisan devient végétarien et se nourrit donc de graines de céréales, de fleurs, de bourgeons, de fruits ou bien de baies.

 

En revanche, les faisans élevés en volière ont besoin d’une alimentation plus complète. Effectivement, leur terrain étant limité, ils ne peuvent pas être en mesure de trouver tout ce dont ils auraient besoin. L’alimentation de base du faisan se compose de blé, maïs concassé, différentes sortes de grains et de végétaux, de légumes et de morceaux de fruits. Il existe des aliments complets dédiés aux faisans répondant aux besoins nutritionnels des faisans.

 

 

  • La reproduction du faisan

La période de reproduction du faisan a lieu au printemps. Elle débute en mars et se termine l’été. Le faisan parade pour séduire les femelles. Effectivement, le faisan est polygame et peut couvrir jusqu’à 6 à 8 femelles entre mars et avril ! Après l’accouplement, la femelle reste seule jusqu’à la naissance des petits. Chaque faisane crée son nid à même le sol, grâce à des brindilles et de l’herbe qu’elle trouve dans la volière. Elle se cachera si elle en a l’occasion, derrière un buisson par exemple.

 

La faisane n’a qu’une seule couvée par an, pour laquelle la période d’incubation dure 25 jours. Pendant cette période, il est recommandé de retirer le mâle de la volière et d’isoler chaque faisane. Ces dernières doivent être dans un endroit calme et abrité. En effet, le bruit représente un danger pour les faisanes qui pourraient prendre peur et abandonner leurs œufs.

 

Cependant, la faisane couve rarement donc si vous souhaitez obtenir des faisandeaux, il est souvent nécessaire d’utiliser des poules naines qui remplaceront la faisane ou une couveuse artificielle. Les faisandeaux quittent le nid dès leur naissance. Leur élevage se fait sous la responsabilité exclusive de leur mère (ou de la poule naine) et dure en moyenne 75 jours. Les faisandeaux s’élèvent comme les poussins des poules mais ils sont moins sociables et ont besoin d’une nourriture plus protéinée. Un aliment en miettes est parfait pour leurs petits becs.

 

 

Conclusion

 

Pour finir, le faisan est un oiseau qui est assez simple d’élever, il passe généralement bien avec d’autres gallinacés. Et pour un bon élevage de faisan, gardez en tête qu’il faut que l’endroit soit propre et que la nourriture des oiseaux doit être saine et adaptée à l’âge du faisan. Vous savez désormais toutes les bases pour élever des faisans !

Et pour avoir des conseils hebdomadaires sur tous les animaux de la basse-cour, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Instagram !

Allez viens ma cocotte !
Où nous trouver ?
Le Pré du clocher